Page:Platon - Œuvres, trad. Cousin, III et IV.djvu/137

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


ARGUMENT


PHILOSOPHIQUE.


———───———


« ON n’est pas d’accord, dit Olympiodore, sur le vrai but du Gorgias. Les uns prétendent qu’il s’y agit seulement de la rhétorique, sans autre motif, sinon que Socrate, dans sa discussion avec Gorgias, ne parle que de la rhétorique, caractérisant ainsi tout le dialogue par une seule de ses parties. D’autres soutiennent que le Gorgias traite du juste et de l’injuste, parce qu’il y est dit que l’homme juste est heureux et l’homme injuste misérable, d’autant plus misérable qu’il est plus injuste et qu’il l’est plus long-temps ; ne s’apercevant pas que ce point de vue est lui-même partiel, et ne se rapporte encore qu’à la discussion de Socrate avec Polus. D’autres enfin voient dans le Gorgias