Page:Poètes Moralistes de la Grèce - Garnier Frères éditeurs - Paris - 1892.djvu/5

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

AVERTISSEMENT DES ÉDITEURS


Nous croyons nécessaire de donner quelques explications au sujet du volume que nous publions sous le titre général de Poètes moralistes de la Grèce.

La première partie, la plus importante, contient les traductions des œuvres d’Hésiode et de Théognis de Mégare.

Ces traductions sont de M. Patin, secrétaire perpétuel de l’Académie française ; restée inédite du vivant de l’auteur, celle de Théognis avait été, après sa mort, et par les soins pieux de MM. Egger et Jules Girard, imprimée une première fois dans l’Annuaire de l’Association pour l’encouragement des études grecques ; nous avons été autorisés à la reproduire, et nous en remercions l’Association.

b