Page:Poe - Les Poèmes d’Edgar Poe, trad. Mallarmé, 1889.djvu/15

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


À LA MÉMOIRE DE BAUDELAIRE

Que la Mort seule empêcha d’achever, en traduisant l’ensemble de ces poèmes, le monument magnifique et fraternel dédié par son génie à EDGAR POE.