Page:Poincaré - Thermodynamique (ed. 1908).djvu/177

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




CHAPITRE IX.


ÉTUDE DES GAZ.


______



128. Des divers modes de détente des gaz. — Dans le Chapitre V, consacré à la vérification du principe de l’équivalence à l’aide des gaz, nous avons déjà indiqué quelques unes des propriétés de ces fluides. Nous avons vu que, si l’on admet la loi de Mariotte el celle de Gay-Lussac, la détente isothermique d’un gaz est représentée par la courbe dont l’équation est


et que l’équation de la courbe représentative d’une détente diabétique est


Remarquons que, pour une détente diabétique, est nul, puisque dQ est nul pour chaque transformation élémentaire. L’entropie du gaz reste donc constante pendant une transformation diabétique ; aussi donne-t-on également le nom de détente isentropique à une telle transformation.