Page:Poisle Desgranges - Les sonnets impossibles, 1873.djvu/61

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

ENVOI

À CHARLES MONSELET


triolets


Monselet, ce gai pèlerin,
A de l’esprit fin dans sa gourde ;
Il en aura jusqu’à la fin,
Monselet, ce gai pèlerin
Qui rime le long du chemin,
Triola René Pincebourde.
Monselet, ce gai pèlerin,
A de l’esprit fin dans sa gourde.

Pour bien tourner un triolet,
Lui donner le parfum des roses,
Je ne connais que Monselet,
Pour bien tourner un triolet