Page:Polichinelle, 1906, éd. Kahn.djvu/31

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
29
Polichinelle

et l’achemine repentant vers la crèche où il demande à l’enfant Jésus pardon de ses péchés. Vis-à-vis du blanc Pistachier qui a tant du Pierrot, ce Boumian n’est pas loin de ressembler à Polichinelle, non pas à celui du Guignol, mais au fameux Mignolet qui comme lui commandait des bandes armées. C’est du même fonds, c’est-à-dire du mercenaire du XVIe siècle que sortirent tant de types analogues, le Capitan, le Matamore, le Boumian et Polichinelle. Ce type fut fixé très diversement ; il va du capitaine Paroles de Shakespeare au Mignolet de la complainte, il tient de Picrochole et s’achemine vers Scapin. Quoi d’étonnant puisqu’y collaborèrent tant d’individus, tant d’intellectualités des différentes nations, qui sur des données générales créèrent Pulcinella pour l’Italie, Polichinelle pour la France, Hanswurst pour l’Allemagne, Pickelharing pour la Hollande, don Cristoval Polichinel pour l’Espagne, Punch et son acolyte Jack Pudding pour l’Angleterre. L’Orient même l’utilisa pour le Karaghenz inconvenant qui fait la joie des Turcs de tout âge.

Quelle que soit son origine, Polichinelle après qu’il eut paru avec Brioché et son