Page:Pompery - Quelennou var labour pe gonnidegues an douar, 1851.djvu/25

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


, _25_

set les terres argileuses. ll faut, autant que possible, travailler les sols de cette nature par un_ beau temps, pour les bien ameublir , ct avoir le soin de choisir lo moment on ils ne sont ni trop humectés ni trop desséchés.

Les petits sillons d’un pied et demi a deux pieds, on usage dans notre pays,'ne suffisent pas :‘1l’égoutte— des pelils inent et :1 Passainissement des sols argileux; car les slum’ dérayures ayanbtrop peu de profondeur etde largeur pour recevoir et écouler convenablement les eaux, dans la saison des pluies, il en résulte que les sillons sont constamment submergés. Cet excés d’humidité fail: jaunir le blé ;lil rougit ensuite, s’éclairc'it et ne prodnit que des tiges chétives et étiolées. Le méme . effet a lien si l’on divise le champ en planches trop I“°°“"'

nieuls

larges, parce qu’il y a trop-d'intervalle d’une enrayure ph"’_:ju_s a Pautre, et que les voies d’écoulement ne sont pas ‘NP “"3”- en non’:-bre proportionné avec la quantité d‘eau dont

le‘ sol est imbibé. Pour bien égoutter an sol humide,

il convient d’établir des sillons de deux metres de

largeur environ , séparés pas une dérayure profonde etbien nettoyée.

Quand le sous—so1 est impermeable et donne nais- D,.;.,§g.,_o.. sance, sur certains points, £1 des sources, a des su'b- §l,f,;°’,‘,f°'5:; mersions que l’on ne peut égoutter par les moyens “";§:f,"c';‘s°‘ qui viennent d’étre indiqués,on pratique, z‘1l‘origine gjfuaif de la f‍iltration, un canal horizontal on coupure ; puis’ S°°‘°'"""" un second canal perpendiculaire, dans ll: sens de la

2