Page:Pompery - Quelennou var labour pe gonnidegues an douar, 1851.djvu/9

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


I CHAPITRE 1°’.

DES DIVERSES ESPECES DE SOL.

Ne labour: point les terres forles qliud cllcs son! mouillées, ni les terres légéres quand clles sont séches.

Jacques BUJAULT.

ll est facile de concevoir qu‘il ne peut 'entrer dans mon plan de faire ici une analyse scientif‍ique de nos diverses terres. Je ne serais point compris, et je tiens surtout £1 mettre mon langage £1 la- portée des cultivateurs, par conséquent a m’abstenir de toutes les démonstrations que leur intelligence nc pourrait

salsir. Les diverses especes de terre de notre département

peuvent se diviser en quatre classes principales : les

terres calcaires ,_ les terres argileuses , les _terres_

légéres ou terres de bruyéres et les terres tour- beuses. Dans ce pays nous n’avons pointde sols primi- tivement calcaires; on ne trouve de terres coytenant cet élément que sur le littoral, c’est-i-dire nu sable de coquillages pulvérisés , mélé de silice , que les vents out disséininé, en quantité plus ou moins abou- dante , mais qui s’amoindrit graduellement, a mesure

que l’on s’éloigne de la cote. 1*.