Page:Porto-Riche - Bonheur manqué, 1889.djvu/64

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




XXIX


Avril,


Ma tristesse vous offensa.
Hélas ! ma tête est orpheline ;
Voilà longtemps que je l’incline,
Étant petit, ça commença.

Pauvre écolier près de mon frère,
J’étais vêtu du bleu sarrot.
Heureux celui que l’on préfère !
Ma mère m’appelait De Trop.