Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/226

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


C


Cabellic (le).

Réf. 1443, par. de Perros-Guirec, év. de Dol.

De gueules à la croix potencée d’argent, cantonnée de quatre croisettes de même, comme Lezergué.

Yves, évêque de Cornouaille, † 1276.


Cabon, sr de Kerandraon, — de Gorréquer, — de Châteaurun, — de Kergunic, par. de Kernouez, — de Keroudern, — de Kervéguen, — de Kerarret, — de Keralias, par. de Kersaint-Plabennec, — de Mesormel — de Lesmaïdic.

D’argent à trois têtes de chapon arrachées de gueules (Arm. 1696) ; alias : de gueules au coq ou chapon d’argent.

Des syndics, miseurs, procureurs et notaires à Lesneven, depuis 1682. Un capitaine au régiment de Berry, fusillé à Quiberon en 1795.

Ce nom est employé dans les réformations et montres de 1426 à 1503. paroisse de Landouzan, évêché de Léon.


Cabournais (de), sr dudit lieu, par. de Cléden-Poher, — de Bourgerel, par. de Treffrin, — de Quillien par. de Pleyben.

Réf. et montres de 1426 à 1536, dites par., év. de Cornouaille.

De gueules à trois mains d’argent en pal (Sceau 1395), comme Louays et Mezle.

Pierre, sénéchal de Cornouailles, ratifie le traité de Guérande en 1381. Fondu en 1600 dans Kerret.


Cacault, év. de Nantes.