Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/377

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Domalain, sr de Villeneuve.

Déb., réf. 1669, par. de Ploudalmézeau, év. de Léon.

Dombideau (orig. de Béarn), baron de Crouzeilhes en 1753.

D’argent à l’arbre terrassé de sinople, le tronc chargé d’un léopard lionné do gueules ; au chef d’azur, chargé de trois étoiles d’or.

Un évêque de Quimper en 1805, baron de l’Empire, frère d’un major de vaisseau, fusillé à Quiberon en 1795.

Dondel (orig. du Maine), sr de Montigny, — de Brangolo, — de Pendreff, par. de Caudan, — de Keranguen, par. de Saint-Gilles d’Hennebont, — de * Kergonano, par. de Baden, — du Faouëdic, par. de Plœmeur, — du Vaujouan, par. d’Allaire, — de Trévoazec, — du Parc.

Maint, au conseil en 1674 et 1707 et par arrêt du pari, de 1777, sept gén., ress. de Vannes.

D’azur au porc-épic d’or.

Jean, vivant en 1550 épouse Elisabeth de Rassan ; Guillaume, maître des comptes en 1661, conseiller au parlement en 1666 ; Jean-François, évêque de Dol, † 1767.

La branche ainée fondue en 1620 dans du Hardaz.

Donges (de), vicomte du dit lieu, par. de ce nom, év. de Nantes. Echiqueté d’or et d’azur.

La maison de Donges s’est fondue au xme siècle dans Blain, d’où la vicomté de Donges a passé aux Rochefort puis aux Rieux d’Assèrac. Elle fut vendue en 1680 aux Lopriac qui l’ont transmise par alliance aux Kerhoënt.

Donneau, sr de Vizê.

D’azur au chevron d’or, accomp. de trois annelets de même.

Un historiographe du Roi, créateur en 1672 du journal le Mercure de France ; un lieutenant-général des armées du Roi en 1762, admis aux Etats de 1761.

Dorcises, voyez Orcises (d’).

Dordelin, sr de la Rivière, év. de Saint-Malo.

Coupé au 1 : de sable à l’ancre d’argent, accosté de deux étoiles de même ; au 2 de gueules à l’épée d’argent en pal, accostée de deux, hermines de même.

Alain, lieutenant de vaisseau de la compagnie des Indes, anobli en 1783, père d’AlainJoseph, contre-amiral en 1799, puis comte de l’Empire, † 1836.

Doré, sr de Beausoleil, — de Lorière, ress. de Nantes.

D’azur à un poisson d’or posé en fasce, accomp. en chef de deux têtes de lion d’argent et en pointe d’un croissant de même (Arm. 1696).

Un auditeur des comptes en 1709. Doria (orig. de Gènes).

Coupé d’or