Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/407

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Even, sr du Rozel, — de la Gauretais, — de Puymauger, par. de Toussaints, év. de Rennes.

Maint, a l’intend. en 1700.

D’azur à six coquilles d’argent, 3. 3 et 1.

René, secrétaire du Roi en ’642.

Even, év. de Rennes.

D’or à l’ancre de gueules en pal, chargée d’un chevron de sinople ; à la bordure de gueules.

Un commissaire général dela marine, créé chevalier par lettres de 1815.

Evesque (l’), sr de la Silandais, par. de Chavagne, — du Molant et d’Ossac, par. de Rréal, — de Langourla, par. de ce nom, — du Cléyo et de la Gaudinais, par. de Caro, — de Kerjean, par. de Marzan, — de Lorseil, — de Saint-Eloy, — de Brignon, d’Ust, par. de Saint-André-des-Eaux, — de Ménorval, par. de Guern, — de Kerfas, par. de Limerzel.

Anc. ext. chev., réf. 1669, neuf gén., réf. et montres de 1427 à 1513, par. de Chavagne, év. de Rennes, Bréal et Caro, év. de Saint-Malo et Marzan, év. de Vannes.

De sable à la bande écotée (aliàs : au chef) d’argent, chargée de trois fleurs de lys de gueules (Sceau 1380).

Guillaume, juge universel de Bretagne en 1380, épouse Jeanne de Montfort ; Mahè, leur fils, chambellan du duc Jean V en marié à Servanne du Houx ; deux chevaliers de l’ordre du Roi depuis 1580.

La branche de Langourla fondue vers 1683 dans Lantivy.

Evesque (l’), sr de la Haye, par. de Mauron, — de Saint-Jean, par. de Saint-Malon, — de Remarquer, par. de Pleumeur-Gautier. .

Réf. et montres de 1426 à 1543, par. de Mauron et Saint-Malon, év. de SaintMalo et Pleumeur, év. de Tréguier.

D’azur à lafasce d’or, accomp. de trois têles de léopard de même, lampassées de gueules.

Pierre, vivant en 1480, époux de Françoise Chauvin, père de : Jean, marié vers 1513 à Marguerite Arel, dame de Kermarquer, dont la postérité s’est tondue dans Budes.

Evesque (l’), sr du Pont-Harrouart et de la Corbinaye, par. de Saint-Judoce, — de la Sauldraye, par. de Bonaban. Réf. et montres de 1429 à 1513, dites par., év. de Dol.

Ecartelé d’azur et de sable,à la croix denchée d’argent, sur le tout( Arm.de l’Ara.).

Evesque (l*), S* de la Ferrière, év. de Vannes.

Ecartelé au 1 : de sinople, à trois étoiles malordonnées d’argent ; au 4 : de sinople à cinq chevrons d’argent ; aux 2 et 3 : de gueules à la branche d’olivier d’or.