Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/415

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
378
FEB
Faye (de la), (orig. du Limousin), sr de Genis.

De gueules à la croix d’argent ; au chef bretessé de même.

Laurent, évêque de Saint-Brieuc en 1375, transféré à Avranches en 1379, † 1391.

Faye (de la), sr de la Grignonnaye, par. de Fougeray, — du Perron, par. de Bouée, év. de Nantes.

D’argent à la fasce de gueules, chargée de trois larmes d’argent et accomp. d’une ombre de soleil de gueules en chef et d’une flamme de même en pointe (Arm. 1696).

Un échevin de Nantes en 1661 ; Jean, docteur régent en la Faculté de Médecine de l’Université de Nantes en 1696.

* Fayette (de la), (orig. d’Auvergne), sr dudit lieu, — de Saint-Romain, — de Champestières, — baron de Vissac, — sr de Chavagnac, — du Vieux-Marché et du Pont-Blanc, par. de Plouaret, - du Dresnay, par. de Plougras, — de Traonévez, — de Saint-Michel, par. de Guingamp, — de Kerauffret, par. de Bourbriac, — de Saint-Quiouët, par. de Plaintel.

De gueules à la bande d’or, à la bordure de vair.

Cette famille, qui portait anciennement le nom de Motier, a produit : Pons, croisé en 1248; Gilbert, maréchal de France, † 1463 ; deux prieures de Saint-Georges de Plougasnou. puis abbesses de Saint-Georges de Rennes de 1617 à 1693 ; un abbé de Saint-Aubin-des-Bois en 1683, et le célèbre marquis de la Fayette, signataire des protestations de la noblesse de Bretagne, en 1788, lieutenant-général en 1791, † 1834, fils de Marie-Louise de la Rivière, dame du Vieux-Marché et de Saint-Quiouet.

Febure, Febvre, Feuvre ou Fèyre (le), sr de Glévilly, par. de Campénéac, — de Kervénalec, par. de Radenac, — de Penquélen, par. de Plumelec, — de Kerdualic, par. de Plescop, — de la Ville-Ferry.

Ext. réf. 1669, huit gén., réf. et montres de 1432 à 1536, par. de Campénéac, év. de Saint-Malo, et Radenac, év. de Vannes.

De gueules au chevron d’argent, chargé de cinq hermines de sable et accomp. de trois croissants d’argent.

Olivier, anobli pour services militaires par le duc Jean V, en 1U26 ; Guillaume, son fils, vivant en 1448, épouse Jeanne de Lezonnet.

La branche de Kerdualic fondue vers 1690 dans Coëtlagat.

Pierre, sr de Chèvrohan, procureur fiscal de Porhoët, débouté à la réformation de 1668.

Febvre (le), sr du Pont, par. de Couffé, — du Vieilhôtel.

Maint, réf. 1671, 0 gén., par les privilèges de la chambre des comptes. D’or au chevron de gueules, chargé de trois molettes d’or, accomp. en chef de deux tourteaux d’azur et en pointe d’une roue de fortune de même.

Deux auditeurs et un maître des comptes depuis 1572.

Le sr des Nos, paroisse de Saint-Pierre d’Ancenis, débouté à la réformation de 1668.

Febvre (le), sr de Cadouzan, ress. de Rennes.