Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/463

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Guillaume, homme d’armes dans une montre de 1420 pour le recouvrement de la personne du duc ; autre Guillaume fils de Raoul, notaire de la cour de Rennes en 1500, épousa Jacquette Haugoumar, dont les enfants furent trouvés contributifs à rouages en 1513. On trouve encore : Guillaume, sr du Porzou, paroisse de Tréglamus, évéché de Tréguier, anobli en 1462 avec permission de porter les armes du manoir du Porzou à lui donné par maître Jean Lohaer, son oncle, conseiller du duc ; et Jean et Olivier, père et fils, archers dans une montre de 1481, paroisse de Tréglamus.

Garangier (le), sr de la Forest, par. de Plénée-Jugon, — de la Piguenaye, par. d’Hénansal, — de Lourme, — de la Vallée, — de Kergu, — du Boisbec.

Ext., réf. 1670, sept gén., réf. et montres de 1469 à 1535, par. de Plénée et Hénansal, év. de Saint-Brieuc.

D’argent à deux fasces de gueules, accump. de trois écoubles (oiseaux de proie) de sable, membrées et becquées de gueules (Sceau 1277).

Philippe, fait une fondation à Boquen en 1266; Bertrand, vivant en 1469 épouse Simone, dame de la Piguenaye.

Garat (le), srde Kermodetz et de Kereven, par. de Plestin. Déb., réf. 1670, ress. de Lannion.

Garaye (la), par. de Taden, év. de Sainl-Malo, seigneurie érigée en vicomté en 1654 et en comte en 1685 en faveur du sr Marot, voyez Marot.

Garde (de La), sr de la Rive, — des Croix, par. de Sautron, — de la Conterie, — des Ragotières. Déb., réf. 1669, ress. de Nantes.

Ecartelé aux 1 et 4 : de gueules, à trois croisettes vidées d’or ; aux 2 et 3 : d’or à la bande d’azur (G. le B.).

François, conseiller au présidial en 1612 et échevin de Nantes en 1654.

Garde (de La), sr dudit lieu, par. de lluca. Réf. 1481, dite par., év. de Saint-Brieuc.

Gironné d’hermines et de gueules de huit pièces (G. le B.), voyez Boutier et Massuel.

Fondu dans du Cleuziou puis Raison.

Garde (de La), sr de Kercadoret, — de Keiyven, — de Rosancoët, — de Kervénan, — de Kerstrat, par. de Coray. Déb., réf. 1668, ress. de Quimper.

D’azur au chevron d’or, accomp. en chef de deux croissants d’argent et en pointe d’une main, tenant une garde d’épée de même ; aliàs: d’azur à doux jumelles d’argent, une poignée et garde d’épée de même, brochante. (Arm. 1696).

Jean, pauvre méhaignant, dit être noble homme exempt de payer, réformation de 1427, paroisse de Plouzané et a trois fils à la guerre, montés et armés.

Gardien (le), sr de Kersaludo.

Déb. àl’intend. en 1710 ; montre de 1481, par. de Pédernec, év. de Tréguier.

Gardix, s{{e|