Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/489

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Gladonnet, sr de Bratz, par. de Montoir, — de la Rigaudière, par. des Touches, — de la Souchais, par. de Saint-Michel-de-Chef-Chef. Réf. de 1425 à 1444, dites par., év. de Nantes.

D’argent au lion de sable ; aliàs : dror à la croix de sable.

Fondu en 1482 dans la Bourdonnaye.

Glasren.

Montres 1481 à 1534 par. de Saint-Houardon de Landerneau.

D’or à trois pommes de pin d’azur, à la bordure engreslée de gueules (G. le B.).

Michelle, épouse vers 1510 Hervé de Kérérault.

Glaz (le) ou Glas (du) (ramage de Chàteaugal), sr de Kerhoënt, par. de Laz, — de Pontpol, par. de Châteauneuf-du-Faou, — de Pratulo, par. de Cléden-Poher, — de Ployart et d’Arrancy, en Picardie, — de * Montréal, en Bugey.

Réf. et montres de 1427 à 15b2, par. de Laz, Châteauneuf et Cléden, év. de Cornouaille.

D’azur au château de trois tours d’argent, maçonné de sable.

Yvon, épouse avant 1427 Marie Clévédé ; Jean, lieutenant de Châteaulin en 1570, auteur de la branche de Pratulo, fondue en 1600 dans Muzillac.

Une autre branche établie en Soissonnais depuis 1530, y a été maintenue en 1668. Elle a produit Valentin, évêque-duc de Laon en 1581 † 1598. Cette branche chargeait ses armes de calles des Douglas : d’argent au cœur de gueules couronné d’or ; au chef d’azur, chargé de 3 étoiles d’argent ; Louis, sr d’Arrancy, chevalier de Malte en 1615.

Glaz (le), sr de Locmaria, par. de Ploumagoar, — de Keranglaz, — de Kerdroniou, par. de Loguivy-Lannion.

D’argent au lion de sable (G. le B.).

La branche de Locmaria fondue en 1380 dans Coëtgoureden puis du Parc.

Tiphaine, fille ainée de la branche de Kerdroniou, épouse vers 1443 Alain de Quemper.

Glé, sr de la Besneraye, par. de Pleumeleuc, — de l’Abeille, par. de Bédée, — de la Doublaye, — de la Ville-Chérel, — de la Pommeraye, — de Launay.

Anc. ext. chev., réf. 1669, dix gén., réf. et montres de 1427 à 1513, dites par., év. de Saint-Malo.

D’or à cinq glés ou souris de gueules, 2.2. 1 ; aliàs d’or à trois glés de gueules, accomp. d’une étoile de même en abyme (Sceau 1402).

Olivier, possédait en 1319 des héritages dans les paroisses de Pommeret et Hillion, et est mentionné dans une assiette de biens faite la même année, par Guy de Bretagne ;\ Simon de Montbourcher ; Jean, signe l’association pour empêcher l’invasion étrangère en 1379; Guillaume, abbé de Saint-Melaine en 1391 ; Perrot, employé aux réformations de 1423 à 1441, paroisses de Pleumeleuc, Bédée et Plestan, père de Jean, époux de Jeanne Grignart dont : 1o Olivier, marié à Robine Mandart, auteur des seigneurs de la Besneraye, 2o Bertrand, auteur des srs du Bois-Ménard qui suivent. Les premiers ont produit : Mathurin, abbé de Geneston et de Beaulieu, † 1547. (Famille éteinte).

Glé (ramage des précédents), sr du Bois-Mesnard, par. de Plestan, — de la Costardays et de Lanjégu, par. de Médréac, — de Sainte-Bélienne, — de la Roche, par. de