Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/539

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



D’argent à une tour de gueules, accomp. de deux ours affrontés de sable, rampants contre la tour (Arm. 1696.).

Laurent, vivant en 1610, épouse Marie de la Follie ; un auditeur des comptes en 1753.

Guilbert, sr du Boscq.

Déb., réf. 1669, ress. de Saint-Malo.

Guildo (le), par. de Créhen, év. de Saint-Malo.

Seigneurie successivement possédée par les maisons de Beaumanoir, Dinan, Laval Scépeaux, Qouyon, Avaugour-Saint-Laurent, Montbourcher, Cahideuc, Pontual et Picot.

Guilguiffin (de), sr dudit lieu, par. de Landudec, év. de Cornouaille.

De gueules à trois larges à l’antique d’argent, couronnées d’or (G. le B.). Fondu dans Tivarlen, puis Kerharo et de Plœuc.

  • Guilhermy, (orig. de Provence).

Coupé de gueules et d’azur ; l’azur chargé d’un dextrochère de carnation, vêtu de gueules, mouvant d’une nuée d’argent et tenant une croix fleuronnée d’or, accostée de deux branches de laurier de même, en sautoir, brochantes sur le tout (Arm. 1696).

Trophime, secrétaire du Roi, près le parlement d’Aix, en 1741 ; un député de la sénéchaussée de Castelnaudary aux Etats généraux de 1789, procureur du Roi au présidial de cette ville, anobli en 1814.

Guillard, sr du Gras, par. de Saint-Servant, — du Pont-d’Oust, par. des Fougerets, — des Aulnays, — de la Sauldraye, — de la Villedel, par. de Sérent, — de Poulfanc, par. de Remungol.

Anc. ext., réf. 1669, huit gén. ; réf. et montres de 1426 à 1513, dites par., év. de Vannes.

D’argent à la guivre de sable, vomissante de gueules, la queue nouée, voyez Guiller.

François, sr de la Villedel, clerc-secrétaire des comptes en 1503, épouse Plaisance Guillemot.

Guillard, sr du Glajolly.’par. de Gausson, — du Bois-Louis, — des Salles, par. de Plumieux, — de la Ville-Morin, par. de Saint-Brandan.

Déb., réf. 1671 ; réf. et montres de 1469 à 1535, par. de Gausson, év. de SaintBrieuc.

Guillard, sr de Penfeunteun, — de Coëtgoureden, par. de Pestivien, — de Kersauzic, par. de Carnoët, — du Gouët, — de Launay, par. de Plusquellec, — du Carpont.

Maint, au conseil en 1698 et à l’intend. en 1700, cinq gén. ; réf. et montres de 1448 à 1562, par. de Scrignac, Maël-Pestivien et Pestivien, év. de Cornouaille. D’azur à trois fasces d’argent. La branche de Kersauzic éteinte de nos jours.

Guillaro, srde