Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 2.djvu/383

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


378 PET

Pkscherel, sr de Beaulieu, -de la Villeneuve. D’argent a cinq coquilles de sable.

Jean, Spouse en 1568 Gillette BecdeUevre.

Pestivien (de), sr dudit lieu, par. de ce nom, — de Glomel, par. de ce nom, — de Koscolo, — du Vern, par, de Guiscriff, — de Kermabguegano, par. de Ploerdut, — de GoasveDnou et de Kerourden, par. de Plounévezel, — de la Coudraye, par. de Trebrivan, — de Coetilez, — de Coetcliviou, par. de Treffrin, — de Kergueff, — de Keraudren, par. de Quimerc’h, — de Penanprat, par. de Guimaec, — de Cavilliers, en Picardie.

Anc. ext. chev., ref. 1669, six gen. ; ref. et montres de 1426 a 1536, par. de Guiscriff, Plounevézel, Trebrivan, Treffrin, Plouguer, ev. de Cornouaille et Ploerdut, ev. de Vannes.

Vairé d’argent et de sable (Sceau 1397), comme Goazvennou et Toupin ; alias : brisé d’un b&ton de gueules.

Jean, epouse vers 1280 Constance de Rostrenen, dame de Glomel, dont : Jean, entendu dans Tenqn^te pour la canonisation de saint Yves en 1330, pere de : l* Bizien, capitaine de Quimperle, assiegS dans son chateau de Pestivien en 1363, et qui ratifia le traits de Guerande en 1381 ; 2o Tristan, Tun des champions du combat des Trente en 1350, auteur de la branche du Vern et de Goazvennou ; un chevalier de Malte en 1622. La branche ainee fondue dans Molac, puis la Chapelle, Kermdno, Kergorlay, et du Cleuz ; la branche de Penanprat etein teen 1776 ; la branche de Cavilliers, election de Noyon, maintenue en Picardie en 1667.

Petau (orig. d’Orteans), sr de Dimancheville. Ecartete aux 1 et 4 d’azur, k trois roses d’argent ; au chefd’or, chargé d’une aigle éployée issante de sable ; aux 2 et 3 : d’argent à la croix pattee de gueules ; alids : d’azur à l’aigle éployée d’or et trois eloiles de méme, rangées en chef. Franpois, conseiller aux Grands-Jours, puis au parlement sedentaire en 1554. Petit (le) (orig. d’Anjou), s* de la Guierche, — de Chaligny, — de Bois-Souchard, par. des Touches, — de la Garenne, — de Launay, — de la Guinaudi&re, par. de Joue. Ext., ref. 1668, six gen. ; montrede 1543, par. des Touches, ev. de Nantes. De sable à la bande d’argent, chargSe d’un lion de gueules, armG et lampassS d’or.

Eonet, vivant en 1500, epouse Marguerite du Bois-Farouge ; Pierre, maitre d’hdtel de Jean de Bretagne, due d’Etampes en 1546 ; Frangois, abbe de Villeneuve en 1551 ; quatre chevaliers de Malte depuis 1551.

Petit (le) (orig. de Fougferes) .

D’azur à la fasce d’argent, chargSe d’une tfite de lion de gueules, accomp. de deux croissants d’or en chef et de deux besants de mfime en pointe. Etienne, abbe de Daoulas en 1410, † 1425.

Petit, sr de la Bauche, par. de Bouguenais, — des Rochettes.