Page:Potocki - Dix journées de la vie d’Alphonse Van-Worden, 1-3.djvu/320

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
( 8 )

semblée sous le nom de Rabin Abba. Les personnes qui ne sont point initiées, croyent peut-être pouvoir acquérir quelqu’idée de tous ces divins écrits, par la traduction latine que l’on a imprimée avec l’original chaldéen, en l’année 1684, dans une petite ville de l’Allemagne, appelée Francfort ; mais nous nous rions de la présomption de ceux qui imaginent que pour lire, l’organe matériel de la vue suffit. Il pourroit suffire, en effet, à l’égard de certaines langues modernes ; mais dans l’hébreu, chaque lettre est un nombre, chaque mot une combinaison savante, chaque phrase une formule épouvantable, qui, bien prononcée avec toutes les aspirations, les accens con-