Page:Potocki - Dix journées de la vie d’Alphonse Van-Worden, 1-3.djvu/357

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
( 45 )

cheveux à la tête aux convives. Ils firent le signe de la croix, et quelques-uns se levèrent de table.

» Messire Thibaud se leva aussi, et alla prendre l’air sur la place de Belle-Cour, où il trouva deux de ses anciens camarades, et grivois de même étoffe. Il les embrassa, les conduisit chez lui, et leur fit apporter maint flacons, sans plus s’embarrasser de son père et de tous les convives.

» Ce que Thibaud avoit fait le jour de son arrivée, il le fit le lendemain et tous les jours d’après, si bien que le bon prévôt en eût le cœur navré. Il songea à se recommander à son patron, monsieur Saint-Jacques, et porta, devant son image, un cierge de dix livres, orné de deux anneaux