Page:Pouchkine - Boris Godounov, trad Baranoff, 1927.djvu/96

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

notre roi, ou l’héritier de France, je ne parle pas seulement de ce mendiant-tsarewitch ! Car Dieu sait qui il est, et d’où il vient !


MARINA

Mais c’est le fils du tsar, et tous l’ont reconnu.


ROUZIA

Pourtant, naguère encore il était valet chez Vichnewetzki !


MARINA

C’était pour se cacher.


ROUZIA

Peut-être ; mais savez-vous, au moins, ce qu’on raconte de lui dans le peuple ? Que c’est un moine qui a fui Moscou, connu dans sa paroisse comme un fier coquin.


MARINA

Quelle bêtise !


ROUZIA

Oh ! je ne le crois point : je dis pourtant qu’il doit bénir le ciel, que votre cœur lui ait donné la préférence !


UNE SERVANTE, (accourant.)

Les invités sont arrivés !