Page:Puyjalon - Récits du Labrador, 1894.djvu/4

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



RÉCITS DU LABRADOR

PAR

HENRY DE PUYJALON

LE MARINGOUIN


Le maringouin, doté par la science du nom harmonieux de culex, a été connu dès la plus haute antiquité. Il fut contemporain du paradis terrestre. Ses importunités contraignirent Adam et Ève, mais surtout Adam, à délaisser la feuille de figuier pour recourir à la dépouille des animaux à fourrure, encore bien rares, il est vrai, aux environs du jardin inimitable si malencontreusement perdu, pour une pomme, par nos aïeux.

Grâce à sa constitution essentiellement humide, — le maringouin naît dans les marécages les plus invraisemblables, — il