Page:Quérard - La France littéraire, t. 1, 1827.djvu/373

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


BÏO BÏRL 3Ar

réalanxi. Paris) Baudouin, iSo3, in-4 fig., i fr. 5o c.,’

Impr. la même année dans le quatorzième vol. du Journal des Mines,

— Tables barométriques portatives, donnant Jes différences de niveau par anesimple soustraction, avec une Instruction contenant l’histoire de la formule barométrique, et sa démonstration complète par les simples éléments de l’algèbre, à l’usage des ingénieurs, etc. Paris, Klostermannjils (* Dèterville), 1811, m — S de 65 pag. ; i fr. 5o c.

—Traité de physique expérimentale et mathématique. Paris, Dèterville, ï$rb, 4 vol. in-8, avec 22 pi., 40 fr.

— Traité élémentaire d’astronomie physique : , accompagné d’un Traité d’astronomie nautique, par KOSSEL. Sec. édit. Paris, Klostermann (* Bachelier),. 1-8x09 3 vol. in-8, avec 41 pi., 2, 5 fr. %

La première’édition est de i8o5.. .

ho. nombre de Mémoires’fort intéressants, fournis par AI. Biot à divers recueils scientifiques’est trèsgrand } nous.en donnons ici une liste chronologique. : Recherches sur l’intégration des équations des différentiel/es partielles, et sur les vibrations des surfaces (daiis les Méni. de l’Institut, sect. des sciehcês îhath.’ct phys, , loin. IV, i.8, o3). « 11 en a été tiré.un petit « ombre à part. Paris, v.uve. (hurcicr, i$o$, ïn*4°i 4 fr. » — —— Mém. sur là propagation de la cJia/euri et sur un moyen simple et exjict de mesurer les bautes températures (dans le Journ.des Mines, -tom. XVlII, , i$a4)., — Analyse, de l’ouvrage de M, Laptacc, intitulé : Traité de mécanique céleste (id., id.).~ Rapport sur les expériences de J’olta (Mém. de l’inst.-, sect-. des sciences math, et-phys., toin.V,.iSo4J..’—Mém. ; sur Jet équations auxdijférence-s mêlées, avec une pi. (dans le tom. 1er du.recueil des savants étrangers de l’Institut, i8o’5) ; — Mém. sur les axes de suspension synchrones.(dans le Journal de l’iïcole pojyteehn., tom. V], 1, 806.).— Recherches sur le calcul aux différentielles partielles, et sur les attractions des sphéroïdes (dans les Mém. de l’Institut, sect. des sciences math, et pbrs., tom. YI, 1806).—Avec M. ARA GO : Mémoires sur les affinités des corps pour la lumière, et particulièrement sur ïésforcesi réfringentes de différents gaz (id., id.). — Relation d’un Voyage fait dans le départ, de l’Orne, pour, constater la réalité d’un météore ouservéà Laïg’le ; le 6 floréal, ann (idi.id.). « Cette relation a été imprimée précédemment dans le Journal des Mines, tom. XIV, i8o3, et sépareiheiil)a même année, in-4. ».—— Mém. sur l’influence, de. !’humidité et’de la chaleur dans « les vê~ » fractions atmosphériques (dans lerec. de l’Institut, sect : des sciences malh. êl phys, ,.tom ! VIII, 1S07).

— Avec —M. TiiÉKAti’ » ' : Analysés comparatives "de— la chaux carlonatée et de l’arragonite-(dans le Journ.-des Mines, tom. XXIII, 180S). — Expériences sur, la propagation dti son à travers ies corps solides et à travers l’air, dans les.tuyaux cylindriques très-allonges (i’d., , tom. XXIV, ï8oS).—r Considérations sur les intégrales’ des équations aux différences finies, prés, à l’Institut en ventôseim’rixi (dansle jouvn. dei’École polytechn., lom. IV, 1810)..— Recherches’sur les réj’raclions’.extraordinaires’qui s’observent très-près de l’horizon (danslcsMém. de l’Institut, sect. des sciences math.. cl phys., tom. X, 1810). « Il en a été tiréim petit nombre d’etemphô part ; ! P « m, ïSio » in ; 4. » —Menu, sur de’7ièuveaux rapports qui existent entre la réflexion et la polarisation de la lumière par les corps Çrystallisés

(id.,. tom. XII 1811).’—Jï/c’tt. sur un nouveau genre d’oscillation qu’éprouvent les, molécules de : 1a lumière, en traversant certains cristaux (id., tom. XIII, 1812)—— Mém. sur une nouvelle application de la théorie des oscillations de la lumière, avec une pi. (iVf.’y id.). —Observations sur la nature des.forces qui partagent les rayons lumineux dans les cristaux doués de la double réfraction (id., tom. XIV, iSi3-i—15). —JYoticesur un nouveau genre de besicles inventé par M. "Wollaston (dans le Journ. des Mines » tom,.XXXV, , i8i4) — Sur un Modcparticulier de polarisation qui s’observe dans la tourmaline (ïtf., tom.XXXVH, i8r5). — Extraie d’un rapport fait par M. Biot sur un Mémoire de MM. Dulong et Peut, relatif aux lois : de la dilatation des solides, des liquides et des fluides élastiques à, de hautes températures’(id., id.).~—Sur la cause de la coloration des caips (id., Y loin. XXXVIII, ISI5). — Sur une.nouv. méthode d’imiter artificiellement les phéno* menés des couleurs produites par l’action des lames minces de Mica, sur des rayons polarisés [id., id.).

—— Phénomènes de polarisation successive « observés dans » des fluides homogènes..(id : , id.). — Mém. sur l’utilité des lois sur. la polarisation de la lumière, pour, connaître l’état de’cristallisation.et de combinaison, dans grand nombre de cas oïi le système crystallîii n’est pas observable (dans le recueil de l’Académie des sciences de.l’Institut, tom. Ier, 1816). — Mém.

sur les "rotations que certaines substances impriment aùx’.*tJces ; de ; polhrisation des rayons lumineux, avec quatre pi. (id.., Jtnm. Il, 1S17’). —Mém. sttrjeslois de la double réfraction et de la polarisation dans les corps régulièVementcrystailisés, avec six pi."’(« f. 1, tom. III » 1S i S). — Notice —sur tes Voyages entrepris pour mesurer la courbure’de la terre d la variation de la pesanteur terrestre, sur l’arc du méridien compris entre les îles Pylhiuses et les îles de Shetland id., id,).

.Indépendamment des ouvrages.et mémoires que nous venons de citer.ee savant a.encore fourni des : articles plus on inoins importants au Cours complet.

. d’Agriculture théorique et.praliquc, tom. XI étXII » au Mouiteui- ;. aux.Mémoires de la Société d’Arcueil ;. au Mercure ;’à— Ja Biographie universelle, dans laquelle il a donné des notices sur Descartes, Franklin, Galilée, et autres physiciens célèbres ; à la nouvelle édit., du Nouveau Dictionnaire, d’Histoire naturelle (IST(5) ; enfin au Journal des Savants ; des articles sûr. lés sciences mathématiques.

BIOTJL (de), de Bruxelles. Architecture (P) dé Yilruve, trad. eu franc. Yoyez

VlTUtJVE.. —, ;

BIRÀGTJE (Flam, de), chambellan de FrançQis’Iei—.’, —’.’.V,’.- ; .,.

—*Eufer (r)de la mère Gardine, traitant de la cruelle et horriblebalaiîlè qui fut donnée aux enfers enttwlesdiahles et les maqùerelles de Paris, a uxvnocesdu portier Cerbérus et de Gardine,.avec une chanson sur certaines bourgeoises ideEarjs, qui, peignant d’aller en voyagé, furent surprises aulogisd’ùne maquerelle à S.-G.-D.-P.’(Sàintr-Germaiudes’Préii). Nouv. édit. Paris, Didot.l’aîné + 1793, in-8..’. ’"

Cette pièce » dont la première édit.pnrul en i583 » était très-rare avant la réimpression. Barb.

BIRAW. Yoy. MAINE : DE BIRAN

BIRÉ. Histoire de la ligueen Bretagne. Parisy 1739, 2 vol, in-ra.

BtRËT (’Aimé-Ch.-L--Modestej1, ancien ; magistrat, jurisconsulte’' ; né au Ghatop