Page:Quérard - La France littéraire, t. 6, 1834.djvu/113

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


— Vrais (les) principes de l’art de traduire, extraits des meilleurs auteurs, avec des morceaux choisis rendus en français. Coutances, 1778, ou Paris, 1797, in-16.

On a encore de cet ecclésiastique plusieurs pièces relatives aux circonstances.

MICHEL. — Plan méthodique des premiers principes de lecture française en deux tableaux élémentaires, accompagnés d’un assortiment de cartes à jouer, pour en former des jeux typographiques, etc. 1779, in-8.

MICHEL (Gabriel). — Légères (les) amours, comédie en un acte et en vers, par G*** M***. Sans nom de ville ni d’impr., et sans date (Marseille, 1784 ), in-8.

MICHEL (Jos.-Étienne), successivement commissaire civil de l’armée départementale des Bouches-du-Rhone, administrateur du département des Bouches-du-Rhône, ensuite membre du conseil-général du département du Nord.

— Essai sur le commerce des bêtes à laine. 1792, in-8.

— Histoire de l’armée départementale des Bonches-du-Rhône, de l’entrée des escadres des puissances coalisées dans Toulon, et de leur sortie de cette place ; précédée d’une Introduction sur l’origine des troubles du Midi, sur leur durée et les moyens de les faire cesser. 1797, in-8.

— Meilleur (du) mode de contributions. Paris, Hy, etc., 1800, in-4 de 56 pag., 1 fr. 50 c. — Suite. Paris, le même, 1801, in-8 de 88 pag., 1 fr. 20 c.

— Moyens de restauration des finances de la France par l’établissement d’un impôt naturel. 1798, in-12, 75 c.

— Rapport instructif sur l’amélioration des bêtes à laine françaises, dites transhumantes. Paris, an vii (1799), in-8, 1 fr.

— Statistique du département des Bonches-du-Rhône. 1802, in-8.

— Système (nouv.) de répartition de la contribution financière. Douai, 1802, in-4.

MICHEL (Jean-François), directeur d’école secondaire, membre de la Société académique de Nanci, sa patrie ; né en 1755, mort à Nanci, en 1808.

— Dictionnaire des expressions vicieuses usitées dans un grand nombre de départements, et notamment dans la ci-devant Lorraine. Nanci, Bontoux, 1807, in-8.

— Eléments de grammaire générale, appliqués spécialement à la langue française, à l’usage des commençants, Nanci, Haener, et Vigneulle, 1800, et 1801, in-8 de 153 pag., 1 fr.

MICHEL (V.). — Nouvelle Méthode de flûte. Paris, Cochet, 1802, in-4, 9 fr.

MICHEL (C.-L.-Samson), ancien procureur général de la Cour d’appel de Douai, etc.

— Considérations nouvelles sur le droit en général, et particulièrement sur le droit de la nature et des gens. Paris, Delaunay ; Marchant, 1813, in-8 et in-12.

— Essai sur les attractions moléculaires. Douai, et Paris, 1803, in-8, 3 fr. 50 c.

MICHEL (Antoine), — Nouveau (le) Lhomond, ou Eléments de grammaire française. Bordeaux, Bergeret, 1810, in-12.

MICHEL (Et.). — Tables perpétuelles, indicatives, des jours d’échéance fixes, des traites ou billets payables depuis 30 jours jusqu’à 120 jours, à compter des différentes dates de chacun des mois du calendrier grégorien, avec des tables particulières pour les mois qui diffèrent, lorsque l’année est bissextile. Travail augmenté d’une table utile au calcul d’un compte d’intérêt exercé jour par jour. Paris, l’Auteur, 1806, in-4 de 18 pag. ; ou Paris, A. Bertrand, 1810, in-8, 2 fr.

MICHEL, imprimeur à Brest.

— * Bonne (la) cause et le bon parti, par un habitant de Brest. Brest, Michel ; et Paris, les march. de nouv., 1814, in-8 de 48 pag. 1 fr. 25 c — Sec. édit. Brest, et Paris, les mêmes, 1814, in-8 de 48 pag.

La seconde édition porte le nom de l’auteur.

MICHEL (Antoine-Alexis), teneur de livres, traducteur, interprète et professeur des langues anglaise, italienne, espagnole, portugaise et française.

— Leçons élémentaires de langue anglaise, ou nouvelle Méthode théorique et pratique pour lire l’anglais dans 4 leçons, traduire, écrire et parler cette langue en très-peu de temps. Marseille, l’Auteur ; et Paris, Ledoux et Tenré ; Théoph, Barrois, 1817, in-8.

Le titre de ces Leçons présente M. A.-A. Michel comme auteur de plusieurs autres ouvrages élémentaires.

MICHEL (le Père), devenu auteur sans le savoir, pseudon. Voy. Sauqaire-Souligné.

MICHEL (C.-P.-D), le Neuvillois, grammairien.

— A MM. les rédacteurs du « Journal de