Page:Quatremère de Quincy - Considérations morales sur la destination des ouvrages de l’art, 1815.djvu/7

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


CONSIDERATIONS
MORALES
SUR LA DESTINATION
DES OUVRAGES DE L’ART,
OU
DE L’INFLUENCE DE LEUR EMPLOI
SUR LE GÉNIE ET LE GOÛT DE CEUX QUI LES PRODUISENT
OU QUI LES JUGENT, ET SUR LE SENTIMENT DE CEUX QUI
EN JOUISSENT ET EN REÇOIVENT LES IMPRESSIONS ;
PAR M. QUATREMERE DE QUINCY.
_________________________________
Artes desidia perdidit ; et quoniam animorum
imagines non sunt, negliguntur etiam corporum.
Plin. L. 35, c. 2.

À PARIS,
DE L’IMPRIMERIE DE CRAPELET.

1815.