Page:Quitard - Dictionnaire des proverbes.pdf/424

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
404
FOR

qu’il est possible de la fuir. Cependant il y laissa la vie, et sa plus grande douleur fut de sentir qu’il mourait dans l’eau.

force. — Force n’est pas droit.

Ce proverbe se trouve dans Huon de Villeneuve.

Force n’est mie drois : piéça l’ai oi dire.

On dit aussi : Où force règne droit n’a lieu.

forgeron. — À force de forger on devient forgeron.

Fabricando fit faber. Par l’exercice on parvient à faire les choses facilement ; l’usage est un excellent maître.

formaliste. — Dieu nous garde des formalistes.

« Les formalistes s’attachent tout aux formes et aux dehors. pensent être quittes et irrépréhensibles en la poursuite de leurs passions et cupidités, pourvu qu’ils ne fassent rien contre la teneur des lois et qu’ils n’omettent rien des formalités. Voilà un richard qui a ruiné et mis au désespoir de pauvres familles ; mais ça été en demandant ce qu’il a cru être sien, et ce par voie de justice. Qui peut le convaincre d’avoir mal fait ? Ô combien de méchancetés se commettent sous le couvert des formes ! On a bien raison de dire : Dieu nous garde des formalistes ! » (Charron.)

fortune. — Faire fortune.

« C’est une si belle phrase et qui dit une si bonne chose qu’elle est d’un usage universel. On la connaît dans toutes les langues : elle plaît aux étrangers et aux barbares ; elle règne à la cour et à la ville ; elle a percé les cloîtres et franchi les murs des abbayes de l’un et de l’autre sexe : il n’y a point de lieux sacrés où elle n’ait pénétré, point de désert ni de solitude où elle soit inconnue. » (La Bruyère.)

Bien danse à qui la fortune chante.

Proverbe qu’on applique à une personne qui voit tout lui succéder à souhait, et qui doit moins les avantages qu’elle obtient à une habile conduite qu’à l’aveugle faveur de la fortune.