Page:Régnier - 1914-1916, poésies, 1918.djvu/35

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



COMMÉMORATION


C’est aujourd’hui le jour « des Morts pour la Patrie ».
Leurs tombes, par milliers, dont plus d’une est sans nom,
Dans la glèbe du champ ou l’herbe du vallon,
Attestent de quel deuil la France fut meurtrie.

Martyrs du Droit luttant contre la Barbarie,
Il faudra, quand les jours de paix sur nous luiront,
Consacrer à leur cendre un vaste Panthéon
Devant lequel, longtemps, chacun s’incline et prie.