Page:Régnier - Escales en Méditerranée.djvu/169

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


visage voilé des femmes rappelle les anciennes mœurs, car si leurs prescriptions demeurent encore en vigueur, leurs marques visibles sont rares. De l’Orient, Constantinople n’offre plus qu’un magnifique décor qu’il faut animer par l’imagination ou par le souvenir.




Longue course à travers Stamboul jusqu’à la Kahrié-Djami et ses mosaïques.




Avant de partir pour le Haut Bosphore et Thérapia, je suis retourné au Musée des Antiquités où sont exposés les célèbres sarcophages trouvés à Sidon. Il contient aussi des salles intéressantes d’art musulman : des verreries, des lampes de mosquée en cristal, des lampes de suspension en faïence persane, des reliures, des bois sculptés, des tapis, mais c’est aux sarcophages que l’on revient, au sarcophage du Satrape avec ses scènes de la vie royale : chasse, course de char, banquet, au sarcophage si harmonieusement pathétique des Pleureuses, au sarcophage si magnifiquement architectural dit d’Alexandre aux figures si no-