Page:Rabelais marty-laveaux 01.djvu/309

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Chapitre 15

Comment Panurge enseigne une maniere bien nouvelle de bastir les murailles de Paris.

Pantagruel quelque iour pour se recreer de son estude se pourmenoit vers les faulxbourgs sainct Marceau voulant veoir la follie Gobelin, et Panurge estoit avecques luy, ayant tousiours le flaccon soubz la robbe, et quelque morceau de iambon: car sans cela iamais ne alloit il, disant que c'estoit son garde corps: & aultre espée ne portoit il. Et quand Pantagruel luy en voulut baillier une, il respondit, qu'elle luy eschaufferoit la ratelle.

Voire mais, dist Epistemon, si l'on se assailloit comment te defendroys tu? A grands coups de brodequin, respondit il, pourveu que les estocz feussent descenduz.

A leur retour Panurge consideroit les murailles de la ville de Paris, & en irrision dist à Pantagruel. Voy ne cy pas de belles murailles, pour garder les oysons en mue? Par ma barbe, elles sont competentement meschantes pour une telle ville comme est ceste cy, car une vasche avecques ung pet en abattroit plus de six brasses. O mon amy, dist Pantagruel, scez tu pas bien ce que dist Agesilaus,