Page:Rabelais marty-laveaux 02.djvu/151

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
143
chapitre xxviii.

Comment Pantagruel faict assemblée d’vn Theologien, d’vn medicin, d’vn Legiste & d’vn Philosophe, pour la perplexité de Panurge.

Chapitre XXIX.



Arrivez au palais, comptèrent à Pantagruel le discours de leur voyage, & luy monstrerent le dicté de Raminagrobis. Pantagruel, l’auoir leu & releu, dist. Encores n’ay ie veu response, que plus me plaise. Il veult dire sommairement, qu’en l’entreprinse de mariage chascun doibt estre arbitre de ses propres pensées, & de soy mesmes conseil prendre. Telle a tousiours esté mon opinion : & autant vous en diz la premiere foys que m’en parlastez. Mais vous en mocquiez tacitement, il m’en soubuient, & congnois que Philautie & amour de soy vous deçoit. Faisons aultrement. Voicy quoy. Tout ce que sommes & qu’auons, consiste en trois choses. En l’ame, on corps, es biens. A la conseruation de chascun des trois respectiuement sont au iourdhuy destinées troys manieres de gens. Les Theologiens à l’ame, les Medicins au corps, les Iurisconsultes aux biens. Ie suys d’aduis que dimanche nous ayons icy à dipner vn Theologien, vn Me-