Page:Rabelais marty-laveaux 02.djvu/407

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Comment Pantagruel manda querir les capitaines Riflandouille & Tailleboudin : avecques un notable discours sus les noms propres des lieux & des persones.

Chapitre XXXVII.



La resolution du conseil feut, qu’en tout evenement ils se tiendroient sus leurs guardes. Lors par Carpalim & Gymnaste au mandement de Pantagruel feurent appellez les gens de guerre qui estoient dedans la nauf Brindière, (des quelz coronel estoit Riflandouille) & Portouerière (des quelz coronel estoit Tailleboudin le ieune).

Ie soulaigeray, dist Panurge, Gymnaste de ceste poine. Aussi bien vous est icy sa præsence necessaire.

Par le froc que ie porte (dis frère Ian) tu te veulx absenter du combat, Couillu, & ià ne retourneras, sus mon honneur. Ce n’est mie grande perte. Aussi bien ne feroit il que pleurer, lamenter, crier, & descouraiger les bons soubdars.

Ie retourneray certes, dist Panurge, frère Ian mon père spirituel, bien toust. Seulement donnez ordre à ce que ces fascheuses Andouilles ne grimpent sus les naufz. Ce pendent que combaterez, ie priray Dieu pour vostre victoire, à l’exemple du