Page:Rabelais marty-laveaux 05.djvu/132

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


72

BAS

Colocafie, Bardane, Perfonate & de papier… » II, 454.

Barde. «…clicquetis des bardes…- » II, 116. «… les hurtys des har- noyz,des bardes… » 466. «… ha- billemens, bardes, caparaiTons, pennaches, panonceaux… » III, 400. Voir Auber.

Bardocucullé. (Bardocucullus. Manteau à capuchon). «… ces Monagaux que voyez là bardocu- culle\ d’vne chauffe d’hypo- cras… » III, 18.

Barguigner. «… c’eft trop icy bar- guigné. » II, 294.

BARiGNiN.Jeu. « Au barignin. r>],8i.

Baril. «… gens nourris dedans vu baril, qui onques ne regar- dèrent que par vn trou. » III, 13.

Barizel (Barigello). Capitaine des sHrres. Voir Algonfan.

Barrage, Barraige. Droit payé pour passer une barrière. « Le bai-rage de manducité. I, 248. «… des plus frians morceaulx qui paffoient par voftre gorge i’en prenois le barraige. » 378.

Barragouin. «…ie n’entenspoind ce barragouin… » I, 260. «…pa- rollestranflatéesde Barragouin en François… » II, 167. Voir Ac- courfier.

Barrault. Tonneau. «… vn bar- rault d’or terny… » II, 270. «… fiolles, barils, banaux, pots, pintes… » III, 133.

Barre. Pièce de bois. « le veiz Pathelin… qui marchandoit des petitz partez que cryoit le pape Iules, & luy demanda combien la douzaine ? Troys blancs, dift le pape. Mais, dift Pathelin, troys coups de barre… » I, 368.

— du gouvernail. « Hault la barre. » II, 349.

Barrer. Fermer avec une barre. «… elle barra i’us foy la porte. » 11. 89.

Barkltade. Salut lait avec la bar-

rette. «… après la petite ac- collade & barretade gracieufe… » II, 278. Barrier. (Barrus, éléphant ; bar- rire, crier comme un éléphant). «… hanniffent les cheuaulx, barrient les elephans… » II, 69. « Barn/i/’flrn7 »ditAlbusOvidius dans sa Philomela, ce que l’abbé de Marolles traduit par « vn Elé- phan barronne. » Voir Ch. No- dier, Dictionnaire des Onomato- pées, 2° édit. Paris Delangle, 1828, pp. 317. et 378. Ambroise Paré a dit en parlant des divers cris que poussent les hommes : « Ils baricquent comme élé- phants. » Cette forme eft la plus généralement adoptée. Barytoner (Bkçutovîhi). Rendre des sons graves. «… barytonant du cul. » I, 30. «… f(ol) ba- rytonant. » II, 184. Bas. « Bas abyfrne. » Voir Abvfme.

Bas ciieur, bas chœur, «…vous feriez beaucoup pour moy… fi me le vouliez vendre, ou quel- que aultre du bas cueur. » II, 290.

Bas-cul. Croupière. « Tu tra- uailles iournellement beaucoup, ie l’apperçoy à l’vfure de ton bas-cul. » III, 31.

Bas culz (mettre à). « Ce feut icy que mirent à bas cul\ Ioyeu- fement quatre gaillars pions… » I, 346.

Basse danse. «… vue loy en la cornette, vne baffe dance au talon, vous voy là paffé coquil- lon. » I, 240.

Bas d’eage. «… eft par trop bas d’eage (car il n’a encores cinq ans accomplyz)… » I, 185.

Bas ejlat. «… gens de bas cjlat. » III, 241.

Basse gresse. Voir Gresse.

Basse maison. « Iacobe Rodo- gine Italiane femme de baffe mai/on. » II, 474.