Page:Rabelais marty-laveaux 05.djvu/155

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


BRAILLER — BRAS

9T

guette. » 136. Voir Ame, An- doillc, Arrefl, Bonnet. Brailler, Braisler. «… braijlcr, comme vn afne fans cropiere. »

I, 72. «… brai fient les afnes. »

II, 69. « Là enfliez veu… fon Afne (de Silenus) voltiger après les Elephans la geule bée comme s’il braillait, iS : braillant martial- lement… » III, 151.

Brain. Brin. Voir Bafme.

Braire. «… mon eftomach brait de maie rage de faim… » III, 125.

Bramer. «… bramer, comme vne vache fans cymbales. » I, 72. « le brame par Dieu de maie rage de faim. » II, 78.

Bran, Bren. Partie du son la plus grossière, excrément. « Autant en âiâ vn Tirelupin de mes liures, mais bien pour luy. » I, 6. « Bien (dift Gynmafte) bren, pour voftre chapitre. » 145. « Bren, bren, dift Picrochole… » 176. « Bren pour l’argent, ie n’en auray quelque iour que trop. » 301. « Bren pour vous. » 325. « Bren, bren… c’eft trop icy barguigné. » II, 294. « Bien, c’eft merde à Rouan. » 305 et IV, 273. « le donne dixhuiâ cent mille efcuz… à qui me mettra en terre, tout foireux & tout breneux comme ie fuys, fi oneques home feut en ma patrie de bren. » 340. « Bren pour la vague. » 343. « Bran, refpondit frère Ian. » III, 54. « Que vous font-elles pour lors ? — bren — Que dis tu ? — peds. » 113. «… bren de pouureté, bren de foucy, bren de melancholie. » 245. Voir Boulangier.

Branc, Bran t d. Sabre recourbé. «… feuft le fer d’icelles (flèches) tant grand & poifant, qu’il en perfoit brancs d’affier. » II, 390. Voir Badelaire.

Brancars. «… fus tout auoit la queue horrible (la jument)…

auecques les brancars ny plus ny moins ennicrochez, que font les efpicz au blé. » I, 62. Sainte-Palaye explique ce mot, dont on ne trouve point d’autre exemple, par : poils, crins. Peut- être Rabelais l’a-t-il tiré de quel- que dialecte ou l’a-t-il formé lui-même sur branche pour expri- mer l’embroussaillement de la queue de la jument.

Brancquars. Vergues. «… mon- toit au matz par les traidz, cou- roit fus les branequars… » I, 90.

Branchier. «… f(ol) branchicr. » II, 182.

Brandes. « Tel eftoit fon efperit entre les liures, comme eft le feu parmy les brandes. » I, 258.

Brandelle. Jeu : « A la brandelle. »

I, 82.

Brandie. « C(ouillon) brandi/. »

II, 129. « Moulins à vent tous brandtfo. » 331.

Brandon. « Mars… 6… Les bran- dons. » III, 264.

Branlement. «… le braillement des broches… » II, 306.

Bransle. «… fut par la Royne commancé vng branjle double. »

III, 221.

Bransler. «… branfloil (Diogène, fon tonneau). » II, 8. «… He- liogaballus pour eftre réputé di- uinateur… bran/loil publique- ment la tefte. » II, 213. Voir Baulevres.

Bras, Braz. «… plus ayment la manche que le bra~, & la denare que la vie. » II, 26.

Bras feculicr. «… ont formé complainctes horribles, &. .. re- quis & imploré le bras feculicr, Si. Iufticepoliticque… » II, 224-225. « Le Sainâ Père. .. & Prélats… re- cullent au Concile… quoy qu’ils en foient femonds du bras fecu- licr. » III. 367.