Page:Rabelais marty-laveaux 05.djvu/177

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ii7

i6. « Ce que luy doibt aduenir. » 121. «…« çz/evulguairement eft imputé à follie. » 178. « Ce que le faifoit vénérable en tout le voifinage. » 194. « Ce que eft facile. .. » 279. « Cequefem faict. » 304 et 314. « Ce que ne refta impuny… » 398. «… ce que croiftra fus terre… ce que fera en terre… » 428. « Ce que nous effraya grandement… » 463. « Ce que feut fus l’inftant faict. » 505. « Ce que fait les humains penfe- mens efgarer par les abyfmes d’admiration… » III, 83. « Ce que nous pleut grandement… » 130. « Ce que fut faift fans de- meure. » 134. «… commanda que droit on nous menait à la princefle Bacbuc… Ce que fut fait. » 136. «…ce que nous eft necefiaire. » 250.

Ce est souvent supprimé devant que, soit dans un second membre de phrase, après avoir été expri- mé dans le précédent : «… vu homme de bon fens, croit touf- iours ce qu’on lui dict, & qu’il trouue par efcript. » I, 27 : soit même lorsqu’il n’y a qu’une seule proposition. «… voicy que arriua… » 235. «… ie ne fçay que ie doibue refpondre à ce problème. » II, 150. «… les bonnes dames… accoururent pour ouurir la boyte défendue, & veoir çn’eftoit dedans. » 166. «… lâchez çu’il demande. » 261. « Voyla que c’eft. Voyla qu’aduient à ceulx qui… optent chofes médiocres… » 267. «…voi- la que c’eft, non confiderer en foy, n’entendre les mouuemens que faict la langue… » 163.

A ce que. Voir p. 5, col. 2.

Ce ncantmoius, ce néant moins. Malgré cela. « Ce neantmoius qu’il veiglaft fus elle foingneufe- ment. » II, 157. «… leurs op-

tant ce néant moins… bonne aduenture… » 297. « Ce néant moins protellions voix quecon- ques n’entendre. » 463.

Ce nonobjlant, ce non objlant, ce non ojiant. « Ce non obflant, ie n’eut reprendray guerre… » I,i 11. «… fembla à tout fon confeil que en toute force il fe doibuoit deffendre. Ce non ojiant, dift Grandgoufier… ie elfayeray le contenter… » 121. «… icelluy toutes foys ce non objlant… pu- nit rigoureufement…lesau<fleurs de rébellion. » 185-186. « Tappe- coue ce non objlant luy dift… qu’ailleurs fe pourueuft… » II, 316. « Ce non objlant beuuoit à luy… » 324. « iEfchilus ce non ojiant par ruine feut tué, & cheute d’vne caquerolle de Tortue… » 333. « Le ferpens qui tenta Eue, eftoit andouillicque, ce nonobjlant eft de luy efcript, qu’il eftoit fin Cv cauteleux… » 404. « Ce non objlant Gafter confeffoit eftre non Dieu… » 483. « Mercure menaffe quelque peu le perfil, mais ce nonobjlant il fera à pris raifonnable. » III, 240.

Ce pendent. Pendant cela. « Ie m’en voys boyre encores quelque veguade. Si ce pendent vous furuenoit quelque mal, ie me tiendray près… » I, 26. «… ce pendent vint vn commandeur iambonnier de sainct Antoine… » 66. «… que boyrons nous ce pendent… » 104. «… allez à l’enterrement d’elle, ce ce pendent ie berceray icy mon filz… » 232. « Ce pendent fa femme tenoit le brelant. » II, 124. « Soubhaitez doncques médiocrité elle vous aduiendra… deumeut ce pendent labourans & trauaillans. » 268.

Cependant que, cependant que, ce. pendent que. Pendant que, tandis