Page:Rabelais marty-laveaux 05.djvu/191

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


CHEVRETTES

CHIEN

131

Chevrettes. Crevettes. II, 481.

Ciievrotin. Peau de chevreau. «… guanteletz de iourte, cou- uers de cheurotin. » II, 312.

— Outre de peau. « Sainde dame, comment ilz tiroyent au cheurotin, & flaccons d’aller… » I, 320. « Apres qu’ilz eurent bien tiré au cheurotin… » 353.

Cuiabrena. Niaiserie, simagrée. « Le Chiabrcna des pncelles. » I, 248. « D’icelle fout efcriptz ces vers on tiers liure du Chia- brena des pucelles… » II, 48. Voir l’article suivant.

Chiabrener. «… l’en fçais mieulx l’vfaige & cerimonies, que de tant chiabrener auecques ces femmes, magny, magna, chi.i- brena, reuerence… » II, 305. Voir Cerimonie, Chiabrena.

Chiart. « Chiart, Foirart… » I, 53. «…en ce temps la ce n’eftoit qu’vng petit chiart… » IV, 211. Variante des trois premières éditions de Pantagruel. Voir Breneux.

Chiasser. « Tant chiajfer, & vre- niller. » II, 305.

Chice. Chiche. «… poys Chices. » 11,235.

Chichar, Chichart. Très chiche. «… vfuriers chichars… » I, 196. «… nul n’y fera vfurier, nul lefchart, nul chichart, nul refu- fant. » II, 31. Voir Briffault.

Chiche. «… poiltrons à chiche face. » I, 196.

— Pois chiches. «… poix, phafeols, chiches… » III, 115.

Chichement. «… encores que ie m’y gouuerne tant chichement qu’il m’eft polîlble. » III, 361.

Chicquanous. Voir Chiqtianoits.

Chicquenaude, Chinquenaude, Chienquenaulde, Chiquexaul- DE. «… il ne luy faifoit mal en plus que feriez baillant vne chic- quenaude fus va enclume de

forgeron. » I, 360. «… banquet de Nazardes, entrelardé de dou- bles Chinquenaudes. » II, 103. «… les paiges iouoient à la mourre à belles chinquenauldes. » 320. « Les efpritz vitaulx, comme longues chiquenauldes. » 376. Jeu. « Aux chinquenaudes. » I, 83. Voir Alouette.

Chief. Voir Chef.

Chien. « Remède contre la foif ? Il elt contraire à celluy qui eft contre morfure de chien, courrez toufiours après le chien, iamais ne vous mordera, beuuez touf- iours auant la foif, & iamais ne vous aduiendra. » I, 23-24. «… fuyoient à la route… comme vn chien qui emporte va plumail. » 133.

Chien courtault. Auquel oa a coupé la queue et les oreilles. «… ie vous metroys ea chien courtault les fuyars de Pauye. » 146. «… il eft fus moa hon- neur, en la roue de Ixion, fouet- tant le chien courtault qui l’ef- branle… » II, 348.

Chien de monftre. Chien d’ar- rêt, qui montre le gibier ; et fi- gurément ce qui iadique, ce qui reaseigae. «… ce font vrays chiens de nwnjlre, vrays rubric- ques de droicl. » II, 84. «… auoirceilz de chien, ce cœur de cerf. » 351. « Manière de ne doraiir poiacl ea Chien ?… Coaiment enteadez vous, dor- aiir ea chien ? C’eft (refpondit Ponocrates) doraiir à ieua ea hault Soleil, comaie font les Chiens. » 493. « le ae dors plus en Chien… » 498. «… reprendra il du poil de ce chien qui le aior- dit ? » III, 174.

De chien. Par dénigrement, par mépris. «…cefte belle ifle de Chien. » II, 496. Voir Aage, Battre.