Page:Rabelais marty-laveaux 05.djvu/267

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


DIVICES

DOIGT

207

ne diuertir ledit fieur de Montro- tier du bien qu’il fai<ft audit hof- pital (Ele&ion de Pierre du Caf- tel). » III, 327. Voir Distraire.

Di vices (diuitiœ, richesses). « Les vnes, pour tes diuices, préten- dent T’accipier pour coniuge. » III, 275. .

Divider. Dévider. «… diuidant gironiquement le fil du crefpe merueilleux… » III, 283.

Divin. Service divin, donnant oc- casion à un jeu de mots : « Troubler ainfi le feruice diuin ? Mais (dift le moyne) le feruice du vin faifons tant qu’il ne foit troublé. » I, 105.

Divinateur, Divinatrice. Devin, Devineresse. «… diuinateurs, vaticineurs, & prophètes… » II, 121. «… Nicander la nomme diuinatrice… » 124. «…ladiui- natrice Pythie… » 212. «…pour eftrc réputé diuinatcur… » 213. « C’eftoient diuinateurs, enchan- teurs, & abufeurs du fimple peuple… » 473. «… Œdipus le diuinatcur… » III, 203.

Il s’employait aussi adjecti- vement, surtout au féminin. «… l’Aftrologie diuinatrice… » I, 256. «… les Masnades… forcenées, diuinatrices. » II, 213.

Divination. «… prenons aultre voye de diuination. » II, 66. «… diuination fomnialle. » 75. « Ciceron en dift ie ne fcay quoy on fécond liure de diuination. » 102. « Ainfi proteftoit Tirefias… au commencement de toutes fes divinations… » 110.

Diviner. «… divine^ combien y a de poincts, d’agueille en la chemife de ma mère. » I, 49. «… L’ay… ouy dire, que tout home… près de fa fin facilement diuine des cas aduenir. » II, 105. « C’eftoit à diuiner qui là tranfporté l’auoit. » 469.

Divinité. « Ce que ie vous ay dict eft grand & admirable. Mais fi vouliez vous hazarder de croire quelque aultre divinité de ce facre Pantagruelion, ie la vous dirois. > II, 240.

Divise. Voir Devise.

Diviser. Voir Deviser.

Diviz. Devis, langage. «… le liure D’vng orateur, ou fon plaifant diui\ Mieulx aymerois… » (Epif- tre de Bouchet). III, 303.

Divulguer. « Ce confeil & déli- bération {atdiuulguéparla. ville. »

I, 371. « Cefte nouuelle… feut bien touft diuulgee en Rome. »

II, 369-

Dizain. « l’en feys nagueres vn dizain iolliet. » II, 422.

Docteur. «… le bon doâeur euangelicque… » I, 149.

Doctoral. Voir Bonnet.

Dodeliner. «… dodelinant de la tefte. » I, 30, 84 et II, 177. « S’il dodelinait de la tefte, c’ef- toient charrettes ferrées. » II, 382.

Se dodeliner. «… pour plus honneftement Je dodeliner… » I, 274.

Dodine. « Canars à la dodine. »

II, 381 et 478. Dodrental. «… auecques ceftuy

ferment (cela difoit exhibent fon coingnouoir dodrental) ilz leurs coingnent… leurs emman- chouoirs… » II, 262. « Dodren- tal long d’vne demye coubtee, ou de neuf poulfees Romaines. »

III, 197.

Doigt. «… ie n’en vouldroys mettre mon doigt au feu. » I, 294. «… il iouoyt fort artificiel- lement (de petitzgoubeletz) : car il auoit les doigt^ faiiîtz à la main comme Minerue ou Arach- ne… » 300. «… tenez vous af- feuré de nous, comme de voz doigti propres. » 335. « De