Page:Rabelais marty-laveaux 05.djvu/289

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ENTENDANT — ENTOMMEURE

229

et IV, 327. Voir Langue de la Pléiade, t, I, p. 78.

Entendant. «… ie ordonne & veux que Ponocrates foit fus tous fes gouuerneurs entendant. » I, 185.

Entendement. «… elles grifloient en leurs entendement. » II, 166. « Toutes mes phrenes… & dia- phragmes font fufpenduz… pour incornififtibuler en la gibbefiere de mon entendement ce que di&es… » II, 174 et IV, 255. «… preuoyans en leurs enlen- demens… » 366. «… félon mon petit entendement… » III, 252. Voir Distraire.

Entendeur. « A bon entendeur ne fault qu’vne parolle. » III,

33-

Entendouoire. « I’ay afFez belle entendouoire. » II, 366.

Entendre. «… Bacbuc nous commanda entendre à l’exciture de l’eau, lors entend if mes vn fon à merueille harmonieux… » III, 162.

— Comprendre. «… elles font femmes : bien entendentes les beaulx & ioyeulx menuz droidz de fuperfetation… » I, 18. « l’entends bien que lifans ces motz, vous mocquez du vieil buueur… » 36. « Bien autrement faifoient… les faiges de Égypte, quand ilz efcriuoient par lettres qu’ilz appelloient hiéroglyphiques. Lefquelles nul n’entendoit qui n’entendijl, & vn chafcun entendoit qui entendift la vertu, propriété, & nature des chofes par icelles figurées. » 38. «… il n’y entendoit que le hault Alemant. » 88. «… i’ay failly kentendre. » 261. « Vous entende^ autant… en expofition de ces récentes prophéties, comme faicl Truye en efpices. » II, 90. « le ne vous entends poincl… » 111.

«… eftoitprefque tous les iours de banquet… pour faire quelque appoinâement, entende^. » 195. « Vous n’entende^ ce languaige. » 292. « Epiftemon qui entendoit toutes langues, commença à monftrer à Pantagruel les de- uifes… » III, 214. «… bien fcauant & entendant telles ma- tières… » 341. «… Pour la- quelle (Sciomachie) mieux en- tendre eft à noter, que pour icelle… fut eflue la place de San Apoftolo… » 396.

Il est quelquefois opposé à ouïr. « Nous l’auons véritable- ment ouy, mais nous n’y auons entendu au diable la caufe. » I, 279. «… les oyons realement. Mais ne les entendions. » II, 467. « Vous l’auez oy, l’auez vous entendu ? » III, 5. Voir Enigme.

Donner entendre. Voir Donner. Entendre à. Acquiescer, con- sentir. « Nul n’y voulut enten- dre. » II, 329.

S’entendre à. « Il Je y entend le paillard. » II, 295.

Ententivement. «… ententiuement efeoutant… » III, 105.

Enthusiasme. « C’eilmon vnicque Enthujiafme. » II, 10. «… en- thufiafme Bacchique. » III, 173.

Entommer, Entonmer. Entamer. «… veilles vous onques chien rencontrant quelque os medu- lare ?… vous auez peu noter… de quelle prudence il Yen- tomme… » I, 5. «… elle (la foudre) confumera les os du corps fans entommer la chair qui les couure… » II, 164. «… vn fon tel que font les chaftaignes iedees en la braze fans eftre en- tournées. » 467. Voir Dépucelle.

Entommeure. Entamure. « Va… à tous les millions de Diables, qui te puiffent anatomizer la