Page:Rabelais marty-laveaux 06.djvu/36

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


28

MONSTIER — MORFIAILLE

MoNSTiER (Monasterinm, monas- tère). Voir Architecte.

Monstre. La monstre de la dia- blerie. Voir Diablerie. «… à la première monftre Ik eiray… » II, 318. Voir Chien, Gourgiaser.

MoNSTREu.x, Monstrueux.

«… vne iument la plus énorme & la plus grande que feut onc- ques veue, & la plus mon- Jlretife… » I, 62. «… monjlrueux enfantement… >> Voir Expecta- iion.

Mont. A vtont. De mont. Voir Amont, Arbre, Dévaler. — En mont : «… de val en mont le rapportoit… » II, 8.

Montaigne. « La mocquerie eft telle que de la montaigne d’Ho- race… » II, 119. «… ils le promettoient montaignes d’or. «  III, 82. Voir Griphon.

—MoNTAisoN. «… f(ol) de mon- taifon… » II, 182.

MoNTALENT. Jeu. « A monta- ient. » I, 82.

Montée. « .. . luy demanda… quelz fenateurs elle auoit rencontré par la montée ? » II, 97.

Montifere. «… tant eftoyent boffus qu’on les appelloit mon- tiferes, comme porteniontai- gnes. .. » I, 221.

M0NTIGENE. « «… SaulcifTons montigenes… « II, 395. « Mon- iigenes. engendrez es montai- gnes. » III, 202.

MoNTjoYE. «… vne montioye d’ordure… » I, 381. «… mont- ioye d’Or & d’Argent. » II, 266. «… ftudieux defirs, defquels me femblez auoir en vos cœurs fait infigne montioye… » III, 85.

MONTOUER, MONTOUOIR. «… peut

eftre que derrière y a yfTue au montotier… » I, 48. «… ie garde leurs mulles : & couppe à quel- cvne l’eftriuiere du coufté du

montouoir… » 1, 305. Voir Es- trivier, Fenestrè.

MoNTUEUX. «… montueufes va- gues… » II, 336. «… terre montueu/e… » 503. Voir Infer- tile.

Monument. «… reliques & mo- niimens d’antiquité… » II, 39.

Mopsopige. «… à foupper… De la mopfopige… » III, 219.

Morcrocassebezassevezassegri - gueliguoscopapopondrillé. « Ne vous fuffifoit nous auoir ai n fi vtorcrocajj’ebeiajfeue- : ^ajj’egri- gneliguofcopapopondrillé tous les membres fuperieurs… » II, 324.

Morderegrippipiotabirofrelu - cha.mburelurecoquelurintim- PANEMENS. «… donner telswwr- deregrippipiota birofrelucha mbii re- lurecoquelitrintimpanemens fus les grefues à belles poinâes de hou- zeaulx. « II, 32^.

MoRDiCANT. «… humeurs falfes… acres, mordicantes… » II, 158.

Mordre. «… le diable n’y mor- drait mie… » I, 260. « Ainfi afTemblez… n’y auoyent sceu mordre, ny entendre le cas au net… » 266. «… on ne fçayt qui mord ne qui rue… » II, 22 et IV, 225. «… mort par eftre mords d’vne chatte… » II, 353 et IV, 277. K A ce que les Dia- bles ne trouuent que mordre fus nos paouures anies… » II, 459. n… vos ongles mords auez… » III, 74. Voir Jeun.

Moresque. Danse. «… feurent danfees plufieurs Morefques… » II, 453. A la morefque. Voir A, p. 3, col. I. Voir Entrée.

Moret. «… pour fçauoir fi la dame auoit faicîl efcripre auec- ques fort moret fur fa tefte rafe, ce qu’elle vouloit mander. » I, 333. Voir Lettres versâtes.

MoRFiAiLLÉ. «… là, là, là, c’eft morfiaillé cela. » I, 24.