Page:Racine - Esther, 1689, Barbin - Athalie, 1692, Thierry.djvu/46

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Privez de ſepulture !
Grand Dieu ! Tes Saints font la paſture
Des tigres & des leopards.

Une des plus jeunes lſraëlites.

Helas ! Si jeune encore,
Par quel crime ay‐je pû mériter mon malheur
Ma vie à peine a commencé d’éclore.
Je tomberay comme une fleur,
Qui n’a vu qu’une Aurore.
Helas. Si jeune encore,
Par quel crime ay-je pû mériter mon malheur ?

Une autre.

Des offenſes d’autruy malheureuſes victimes,
Que nous ſervent, helas ! ces regrets ſuperflus ?
Nos peres ont peché, nos peres ne font plus,
Et nous portons la peine de leurs crimes.

Tout le Chœur.

Le Dieu que nous ſervons eſt le Dieu des combats.
Non, non, il ne ſouffrira pas
Qu’on égorge ainſi l’Innocence.