Page:Racine - Les Plaideurs, Barbin, 1669.djvu/45

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Et le fait aſſigner pour certaine parole,
Diſant qu’il la voudrait faire paſſer pour folle,
Je dis folle à lier, & pour d’autres excès
Et blaſphèmes, toujours l’ornement des procès ?
Mais vous ne dites rien de tout mon équipage ?
Ai-je bien d’un ſergent le port & le viſage ?

LÉANDRE

Ah ! fort bien.

L’INTIMÉ

Ah ! fort bien. Je ne ſais, mais je me ſens enfin
L’âme & le dos ſix fois plus durs que ce matin.
Quoi qu’il en ſoit, voici l’exploit & votre lettre :
Iſabelle l’aura, j’oſe vous le promettre.
Mais, pour faire ſigner le contrat que voici,
Il faut que ſur mes pas vous vous rendiez ici.
Vous feindrez d’informer ſur toute cette affaire
Et vous ferez l’amour en préſence du père.

LÉANDRE

Mais ne va pas donner l’exploit pour le billet.

L’INTIMÉ

Le père aura l’exploit, la fille le poulet.
Rentrez.