Page:Racine - Les Plaideurs, Barbin, 1669.djvu/52

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée




S C È N E   IV
Chicaneau, L’Intimé.
CHICANEAU

Hé ! ne te fâche point. Adieu, monſieur. Or çà,
Verbaliſons.

CHICANEAU

Verbaliſons. Monſieur, de grâce, excuſez-la :
Elle n’eſt pas inſtruite ; & puis, ſi bon vous ſemble,
En voici les morceaux que je vais mettre enſemble.

L’INTIMÉ

Non.

CHICANEAU

Non. Je le lirai bien.

L’INTIMÉ

Non. Je le lirai bien. Je ne ſuis pas méchant :
J’en ai ſur moi copie.

CHICANEAU

J’en ai ſur moi copie. Ah ! le trait eſt touchant.
Mais, je ne ſais pourquoi, plus je vous enviſage,
Et moins je me remets, monſieur, votre viſage.
Je connais force huiſſiers.