Page:Rambaud, Histoire des doctrines économiques, 1909.djvu/814

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Liberté défendue par les physiocrates, 178 et s. ; — exagérée par Bentham, 363 ; — ligue de Manchester, 368 et s. ; sa nécessité démontrée à nouveau par Humboldt, 371 et s. ; — menacée par les théories d’organisme social, 591 et s. ; inconciliable avec le saint-simonisme, 651, 652. — la liberté du travail est-elle conciliable avec le syndicalisme ? 487 n.

Liberté testamentaire : son importance pour la réforme sociale, 523.

Libre arbitre : en face de la statistique prévisionnelle, 458 ; — difficultés que soulèvent les lois économiques, 502 et s.

Libre-échange : attitude des physiocrates sur la question du libre-échange, 199 et s. — opinion de Mercier de la Rivière, 201 — de Le Trosne, 203 ; — sympathies de Turgot, 235 ; — tempéraments acceptés par Smith, 272, 273, 320 ; par J.-B. Say, 320 ; — il est professé par la ligue de Manchester, 368 ; — par Bastiat, 369 ; — peut entraîner des déplacements de population et de capitaux, 401, 415, 416.

Loi de Gresham : aperçue par Aristophane, 14 ; — introduite en réalité par Oresme, 68.

Loi de King, 129.

Loi de compensation, 473.

Loi de l’évolution vers le collectivisme selon Marx, 701 ; — elle est condamnée par Bernstein, 730.

Loi de substitution, 473.

Loi d’indifférence : formulée par Graslin, 240.

Loi des grands nombres selon Quetelet, 456.

Loi des trois états d’Auguste Comte, 535 et s.

Lois d’évolution et lois de mouvement d’après Wagner, 544.

Lois naturelles des sociétés selon Quesnay et les physiocrates, 173 et s.

Lois économiques posées en principe par les physiocrates, 154 et s. ; — pressenties par Montesquieu, 155 ; — divisées en deux classes par Stuart Mill, 378 et s. ; — leur nature et leurs rapports avec la morale, 560 et s. ; — impliquent-elles le déterminisme ? 563 et s.; — changent-elles avec les siècles ? 557 et s.

Loyer du capital admis par l’Église au moyen âge, 58 ; — explications qui sont données communément pour le loyer, 510 et s. ; — expliqué par le temps, 514 et s.; — condamné par les socialistes chrétiens, ainsi que le loyer des maisons, 771 et s.

M

Maîtrises supprimées par Turgot, 227.

Manchestérianisme, 367 et s.

Manufactures royales, 115.

Matérialisme historique de Marx, 699.

Maximum : lois de Dioclétien, 32.

Mercantilisme : chez les Romains, 30 ; — à la Renaissance, 104 ; — pourquoi les mercantilistes favorisaient de préférence l’agriculture, 108 ; — opinions françaises sur le mercantilisme aux XVIe et XVIIe siècles, 113 ; — théories mercantilistes de Colbert, 114 et s., 118 et s. ; — idées de Mun, 125 et s. ; — de Child, 129 ; — professé par Vauban, 136 ; — comment il est apprécié par les physiocrates, 199 et s. ; — opinion de Bacalan, 242 ; — combattu par Smith, 272.