Page:Rambosson - Histoire des Météores, 1883.djvu/62

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


les uns aux autres. Un assemblage de quatre châssis donne une compensation assez rigoureuse. Les pendules ainsi construits se nomment des pendules compensateurs.

On voit quelquefois des barres de fer, scellées par les deux bouts pendant les grands froids, se courber pendant les grandes chaleurs, par suite de la dilatation. Le zinc est le plus dilatable de tous les métaux ; aussi ne le fixe-t-on pas par tous les points lorsqu’on l’emploie comme couverture de maison ; on accroche l’une dans l’autre, au moyen d’un bourrelet fait exprès, les plaques de zinc ; autrement, les changements de température feraient céder les clous ou ployer le métal.

On doit prendre des précautions pour permettre au métal de se dilater et de se contracter librement, dans l’assemblage des cylindres creux en fonte destinés à la conduite de l’eau, ainsi que dans la construction des rails pour les chemins de fer.

Les ustensiles de verre, les poteries, etc., éclatent lorsqu’on les fait passer brusquement d’une température à une autre très différente. Un pot de terre chauffé brusquement et inégalement est bientôt fêlé ; un ballon en verre doit être chauffé par degrés et bien également partout, pour rester intact ; s’il est trop épais, la chaleur se communique lentement et inégalement, et il se casse ; s’il n’est pas d’égale épaisseur, il y a aussi répartition inégale de chaleur, et par conséquent de dilatation, il se casse de même. Les vases donc, dans lesquels la chaleur se propage avec le plus de facilité, sont les plus résistants ; tels sont parmi les vaisseaux de verre ceux qui sont les plus minces et qui ont partout à peu près la