Page:Raynal - Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les deux Indes, v1.djvu/14

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
VIII
AVERTISSEMENT.

des Caraïbes, compte mille quatre cens ſoixante-onze perſonnes libres & douze mille cent dix-neuf eſclaves. Le Gouvernement Britannique y a concédé vingt-trois mille ſix cens cinq acres, ou, ſuivant une meſure plus uſitée dans cette partie du Nouveau-Monde, ſept mille quatre cens cinquante-trois quarreaux de terre. De ces quarreaux, dix-neuf cens ſoixante-neuf ſont occupés par ſoixante & une ſucreries ; quatre cens quarante-deux par le café ; cent trente-un par le cacao ; trois cens ſoixante-neuf par le coton ; trente-neuf par l’indigo ; quatre cens cinquante-un par le tabac ; fept cens quatre-vingt-cinq par le manioc ; ſix cens ſoixante par les ſvanes ; & deux mille ſix cens par des bois.