Page:Raynal - Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les deux Indes, v6.djvu/20

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée
X
TABLE

2 Histoire philosophique

vont clicr- fur les ruines d’une population nombreufe ; cher des cul- j^^ ufurpateurs féroces s’entr’égoreer & tiv.i’eiirscii ^ ’^ ^

Atri^ue. cntaïïer leurs cadavres fur les cadavres de leurs viftiires. Quelle fera la fuite de tant de forfaits ? Les mêmes, les mêmes, fuivis d’un autre moins fmglant peut-être , mais plus révoltant ; le commerce de Thomme vendu & acheté par Thomme. Ce font principalement les ifles de l’Amérique qui ont excité à ce commerce abominable ; & Ton va voir comment ce malheur ell : arrivé. Quelques vagabonds inquiets, la plupart flétris par les loix ou ruinés par leurs débauches, imaginent, dans leur défefpoir , d’attaquer des vaifTeaux Efpagnols ou Portugais , richement chargés des dépouilles du Nouveau - Monde. Des ifles fauvages , qui, par leur fituation, afliirent le fuccès de ces pirateiies , fervent de repaire à ces brigands, & deviennent bientôt leur patrie. Accoutumés au meurtre , ils méditent la deflru£tion du peuple fimple & confiant , qui les avoit accueillis avec humanité ; &les nations policées, dont les Flibuftiers étoient le rebut , adoptent fans balancer ce projet exécrable : il eft exécuté. Mais il s’agiiToii