Page:Reclus - L'Homme et la Terre, tome III, Librairie universelle, 1905.djvu/159

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion
143
mariage selon le rig-veda

a la couleur de l’or pâle, il a les yeux larges, le nez proéminent, la taille élancée ; c’est le meilleur des fils de Pandu : il est mon époux !
Musée Guimet.Cl. Giraudon.
brahma
dieu créateur du monde, considéré ensuite comme première personne de la Trinité ou Timourti et comme une émanation de Vichnu ou de Siva.
Cet autre, aux longs bras, que tu vois debout sur son char, aussi grand que l’arbre Sala, les lèvres serrées, les sourcils contractés, c’est Vrikodara et il est mon époux ! Cet habile archer, à l’âme ferme, constante, plein de respect pour les vieillards, c’est Ardjuna, et il est mon époux ! Cet autre, célèbre par sa beauté, protégé par les Pandava, ferme dans ses vœux, m’est plus cher que la vie : c’est le héros Nakula et il est mon époux ! Cet autre enfin, éclatant comme la lune et le soleil…, orateur même parmi les sages, plein de savoir, ce héros tout ardeur et prudence, c’est Sahadeva : il est mon époux ! »

Les transformations opérées chez les Aryens de l’Inde, dans leur genre de vie et leurs idées, par le changement de la nature ambiante et par le contact avec des peuples nouveaux, se montrent aussi nettement par le contraste des religions. Certainement le culte védique est frère de celui des Iraniens, mais aux époques de l’his-