Page:Reclus - L'Homme et la Terre, tome III, Librairie universelle, 1905.djvu/489

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion

masque remplaçant les gravures de František Kupka - en-tête de chapitre
CAROLINGIENS et NORMANDS

L’oubli dans lequel tomba le Grœnland
doit être attribué au renforcement du
pouvoir central, destructeur des énergies
personnelles.


CHAPITRE V



CHARLEMAGNE ET SON EMPIRE. — FRANCE, GERMANIE ET LOTHARINGIE

CYCLE LITTÉRAIRE. — IRLANDE ET SES MISSIONNAIRES
SCANDINAVIE. — TRAENDER ET ROIS DANOIS. — EXPÉDITIONS NORMANDES
PEUPLEMENT DE L’ISLANDE. — DÉCOUVERTE DU NOUVEAU MONDE

SLAVES, FINNOIS, TCHÈQUES, BULGARES, MAGYARS, TURCES SELDJOUCIDES


Le remplacement graduel des Mérovingiens par les Carolingiens et la substitution de puissants hommes de guerre à des rois fainéants peuvent être attribués par quelques conteurs et scribes à des conjurations, à des intrigues et autres causes secondaires ; mais il est facile de voir que, dans l’ensemble, il s’agit de la succession d’une race pleine de sève et d’énergie à des familles épuisées par l’exercice du pouvoir avec toutes ses folies et ses caprices. Des Francs Saliens qui avaient pénétré dans les Gaules en contournant à l’ouest la forêt