Page:Reclus - L'Homme et la Terre, tome III, Librairie universelle, 1905.djvu/529

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
509
climat de l’islande

parfois les volcans projettent au loin des nuages de cendres qui recouvrent les prairies et les cultures, affamant le bétail et les hommes. Et lors des disettes ou des famines, l’Islande, isolée dans l’immense étendue des mers, n’avait guère de nations amies pour lui fournir du pain. Les Islandais ont à prendre des soins exceptionnels de leurs enfants pour les mener à bien.

N° 302. L’Islande, l’Ile des Glaces et des Laves
D529 - N° 302. L’Islande, l’Ile des Glaces et des Laves. -liv3-ch5.png

Au sud-est de l’île, Ingolfsholdi rappelle le point de débarquement du premier colon norvégien. Le lac au sud de l’A de Almannagja est le Tingvellir.

Et, malgré ces extrêmes difficultés que la nature oppose aux insulaires, ceux-ci réussirent à prendre tout d’abord, au point de vue intellectuel et moral, un des premiers rangs dans le monde, sinon le premier, eu égard à leur nombre relativement si faible. Protégés efficacement par l’étendue des mers pendant près de trois siècles et demi, les buendi d’Islande, plus heureux que ceux de Trondhjem. réussirent complètement à maintenir leur dignité d’hommes libres, sans roi, ni princes féodaux, ni hiérarchie, ni aucun établissement militaire. Les