Page:Reclus - L'Homme et la Terre, tome IV, Librairie universelle, 1905.djvu/123

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
99
paris et londres

convergents d’un demi-cercle : elles viennent de la haute Loire et du haut Allier par Montargis et Nemours, d’Autun par Clamecy et Auxerre, des plateaux de la Côte d’Or par Troyes et Montereau, des confins de la Lorraine par le cours de la Marne, des frontières de la Belgique par les bords de l’Oise, et de l’estuaire de la Seine par Rouen.

N° 338. Londres au treizième Siècle.
D123- N° 338. Londres au treizième Siècle. - liv3-ch08.png
1. Saint-Paul. 2. Ludgate. 3. Newgate.
4. Aldergate. 5. Cripplegate. 6. Moorgate.
7. Bishopsgate. 8. Aldgate. 9. St-Martin-le-Grand.
  10. Leadenball.

Au Sud-Ouest, la plaine rase de la Beauce est encore plus facile à parcourir qu’une vallée fluviale et donne accès facile aux belles campagnes de la Loire, d’où un réseau de voies, de tout temps suivies, s’épanouît dans la direction du Sud et de l’Ouest, Paris a tous les avantages comme lieu de concentration : comparée à Londres, il lui manque seulement le chemin de la mer, quoiqu’elle ait été fondée par une corporation des mariniers et ait pris pour blason symbolique un navire ballotté par les flots. Mais si Paris n’avait au moyen Age aucun trafic direct avec la mer, elle n’en commandait pas moins les routes qui du centre de la France