Page:Reclus - Le Rhin français.djvu/8

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


bout de leur Kameroun, au détriment de notre Congo, la Teutonnie devenue teutonnomane, se regarda comme dépouillée de son dû ; le Maroc ne lui appartenait-il pas, puisqu’elle le désirait, elle, le surpeuple, dépositaire de l’hyperdoctrine ?

Il n’y a pas de doute : Cette déconvenue de leur orgueil, ce noli tangere [1], opposé par la France méprisable et méprisée à la horde de Bismarck et de de Moltke, fut la principale cause du hérissement de la race « divine » contre la France, l’Angleterre et la Russie.

Loué soit donc le Maroc ! Cette guerre a sauvé l’Europe, Russie à part : la Russie est infranchissable, impénétrable, indestructible.

  1. N’y touchez pas !