Page:Recueil des Historiens des Gaules et de la France, tome1.djvu/86

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Tom. i. Yi TA RLE • CHRONOLOGIQUE, ,oa G A V LOIS ES «T. FRJNÇOtSES OU L’ON TROUVE rassemblés par ordre des tems les principaux faits épars çà et là dans le volume, et où l’on corrige les fautes qui se sont glissées en marquant les années aux marges. Smis le règne de Vancien Tarquin, environ l’an f 62 depuis la fondation de Rome, 591 avant l’Ere de- J. C. T ES Gaulois quittent leur pays pour aller -«chercher «le nouvelles demeures. 376. d. Sous le regne de l’ancien Tarquin ils entrent dans l’Italie, aiant Bellovese à leur télé, 322. b. Les Gaulois avec une nombreuse armée attaquent les Etruriens, et tes chassent da paya des environs du Pô. 155. b. 368. d. Après avoir passé les Alpes, iU mettent en déroute les Etruriens près du Tesin et bâtissent Milan dans le pays des Insubriens. 322. o. Les Cenumanois «pus la conduite d*EUtovius franchissent le» Alpes, et s’arrêtent dans le lieu oh sont à présent Bresse et Vérone, 322. Les Gaulois après avoir passé les montagnes Riphées, s’emparèrent des extrémités de l’Europe une partie demeura long-tem» entre le» monts Pyrénées et les Alpes depuis aiant gouté du vm apporté d’Italie, elle aUa dans ce pays. 377. a. Les Marseillots partis de PhoceV par mer, cherchent une ure dans les Gaules ; Us sont attaqué» par les SaJyens. $£2. c. Au tems du roi Tarquin de jeunes Phocéens vinrent par mer de l’Asie dans les Gaules, et y bâtirent Marseille. 483. e. Simos et Protis oonduisoiénl la notte Nannus Roi des Segobrigiens avoit donné à Protis un endroit pour bâtir cette ville. Cryptia fille de Nannus avoit choisi Protis pour son époux. 484. a. Les Liguriens jaloux du progrès de Marseille, bar- J cèlent sans cesse les Grecs. Les Marsculoi», aiant vaincu leurs enriemis, envoient des coloniesdansles terre» qu’ils a voient prises. 486. b. Comanus (Us de Nannus roi des Segobrigiens ( aiant succédé A son père, dresse des embûche» ’7"t~- ANNALES ~x. INDEX- ’vl f CHRONOtOGXCUS, | M~ ANNAL%S v GALLiçi GALLiCÏ v~ T FR ANCÏCI tN QUI BUS, T£Wi>ÔBUM I sen^ata raiione, prmcipun facta hue Mue in volumine dispersa simul colliguntùr et, in quibut emendatur si quid erratum est in annotandis annis in marginibus. Régnante Tarquùiio Prisco circa annum ab IStfte oondita 1t ;2, ante /tram Christi 5 !M. Çl’ALlâ, patria retirta, ad nova* oiubVJ rendat tedts pro/icitruntur 376. d. Prùeo Tarquinào régnante, in Italiam tranmmt, Belhveto duce. 322. b. Galli cum numermo ecrercit* Etnaro* invadunt alque «r regione Ctrcumpatlana ejicïunt. i 55. b. 368. rf. Alpettrameendmt, Tutco$prMHo/imdt$ntprtfeTieinm(hh TtUt’OI in apw lna&Wuj~râw Titi, mm, in agro Insubrium Mtdiolamrnamdunt. 322. e. Cenomani, Elitovio dure Alpes trantem* dunt, et eotuidunt ubi nme Brimi* et eronatunt. 322. Galli, Rtphris tuperati* montibts*, ultima insederunl Europm part intrr Pyretuem montes cl Alpes div habitaverunt poiteà gustato #im w lialia illato, in ittam rtgionem contenderunt. 377. a. Massilienses à Pfiocsea navibus proferti locvm qiunvnt in GaUta à Satyum ytnte oppuynantur. 322. c. Temporibu* Tarquinii régit «r Âtia Phoemrtuium juventus in ultimot Galli» sinus navibui profecta, Mautliam condidit. . «. Duces classa fuere Simm et Protis. Locus eondend* urbù à Nanhp Segobrigiorum rege daim Proti, qmm in virum ~MfMn ~<Mt j~<~ 9’ :9’" ill f.rMOt sibi elegerat Narmi filia. 484. a. Ligures Massili* incrementis tmvdentes, Grmcosassiduisbellis fatigant. Mauilitnies, victis kottibut, in eaptivis agris colonias conttitmmi. 486. 6. Comanm filiut Nàmi Segobrtywrum régis, (pipatri*ucto$swMttMamlimuibv»itrmt h 4’ m^r ~i` ~kyy